ch.oddb.org
 
Analyses | Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Asacol® lavements:Sanofi-Aventis (Suisse) SA
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principe actif: mesalazinum (= acide 5-amino-salicylique = 5-ASA).
Excipients: conserv.: natrii benzoas (E 211); antiox.: kalii metabisulfas (E 224), excipiens ad suspensionem, propellentia: propanum, isobutanum, butanum.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

Lavements prêts à l'emploi sous forme de mousse rectale à 2 g et à 4 g.

Indications/Possibilités d’emploi

Traitement aigu et prophylaxie des récidives de la colite ulcéreuse en cas d'atteinte du côlon gauche (4 g) ou de la région proctosigmoïdienne (2 g).
Selon l'étendue de l'inflammation on peut appliquer les lavements de 4 g ou 2 g (distribution rétrograde du volume).

Posologie/Mode d’emploi

Adultes: habituellement, 1 lavement de 2 g ou 4 g au coucher.
Enfants: réduire le dosage, habituellement, ½ lavement de 2 g/j.
Mode d'emploi
1.Préchauffer le lavement à la température du corps et bien agiter.
2.Appliquer la canule.
3.Enlever la bride de protection et renverser le flacon en posant l'index (sans presser) sur la valve.
4.Pour faciliter l'application prendre la position suivante: position latérale gauche, la jambe gauche étendue, la jambe droite pliée.
5.L'application de la mousse rectale est aussi possible en position debout en soulevant légèrement une jambe.
6.Introduire la canule dans le rectum.
7.Appuyer 2 à 3 fois sur la valve et vider la mousse du flacon dans l'intestin.
Ne pas aller à la selle, si possible, dans les heures qui suivent. On obtient les meilleurs résultats en vidant l'intestin avant l'application du lavement Asacol.
Le traitement d'une poussée aiguë dure environ 4-6 semaines. Dans des cas plus modérés et dans le traitement avec la mousse rectale 3 à 4 semaines suffisent. Pour prévenir les récidives, on administre l'Asacol de manière prolongée et à faibles doses sous forme de lavements ou de comprimés filmés. Dans les affections aiguës graves, on peut combiner les lavements et les comprimés filmés.

Contre-indications

Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients conformément à la composition.
Troubles graves des fonctions hépatiques et rénales.
Ulcère peptique.
Allergies aux salicylates.
Prédisposition pathologique aux hémorragies.
Enfants au-dessous de 2 ans.

Mises en garde et précautions

Les récidives peuvent se produire aussi bien après suspension de la médication que pendant le traitement d'entretien. La survenue de réactions allergiques nécessite l'arrêt du traitement.
Les patients ayant des antécédents de réactions indésirables avec des préparations contenant de la sulfasalazine doivent être placés sous surveillance médicale étroite au début du traitement par mésalazine. Si la mésalazine provoque des réactions d'intolérance aiguë telles que des crampes abdominales, des douleurs abdominales aiguës, de la fièvre, des maux de tête sévères ou des éruptions cutanées, le traitement doit être interrompu immédiatement.
Des cas de pneumopathie interstitielle, y compris de fibrose pulmonaire, ont été rapportés avec Asacol (voir «Effets indésirables»). Les symptômes pulmonaires, comme la toux et la dyspnée, peuvent être le signe d'une toxicité pulmonaire telle qu'une pneumopathie interstitielle. Lors d'une telle suspicion, le traitement par Asacol doit être interrompu.
Asacol ne devrait pas être utilisé chez les patients ayant une insuffisance rénale (voir section «contre-indications»).
Une toxicité rénale induite par la mésalazine doit être envisagée, si la fonction rénale se détériore pendant le traitement. Lors d'un traitement à long terme, la fonction rénale doit être surveillée régulièrement.
La prudence est recommandée chez les patients présentant une insuffisance hépatique.
Les patients avec des maladies pulmonaires telles que l'asthme, doivent être surveillés de près durant le traitement par Asacol.

Interactions

Les patients traités concomitamment par la mésalazine et les thiopurines telles que l'azathioprine ou le 6-mercaptopurine présentent un risque élevé de myélodépression/leucopénie associées aux thiopurines. Une numération formule sanguine devra être effectuée et un ajustement de la dose des thiopurines pourra être envisagé.
Il est possible que la mésalazine puisse diminuer la résorption de la digoxine.
Comme pour les autres dérivés d'acide salicylique, on ne peut pas exclure les interactions avec:
·les antivitamines K (dicoumarol et warfarine). Il existe peu de données démontrant que la mésalazine pourrait diminuer les effets anticoagulants.
·le probénécide. L'effet uricosurique de celui-ci peut être diminué (par élimination compétitive de l'acide urique dans les tubules rénaux).
·les sulfonylurées (antidiabétiques). L'effet hypoglycémiant peut être augmenté.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
La prudence est de mise en cas d'emploi pendant la grossesse.
Les études de reproduction chez l'animal n'ont pas démontré de risque fœtal, mais on ne dispose pas d'étude contrôlée chez la femme enceinte.
Néanmoins, les résultats de 2 petites études non contrôlées au cours desquelles Asacol a été administré par voie orale à des femmes enceintes dont la grossesse a été menée à terme sont disponibles et n'ont pas révélé d'anomalie fœtale.
La mésalazine et l'acide N-acétyl-5-aminosalicylique passent la barrière placentaire en cas d'administration orale de mésalazine ou de sulfasalazine (un précurseur de la mésalazine); cependant les concentrations de mésalazine dans le cordon ombilical et dans le liquide amniotique sont très basses. Il n'est pas connu que la mésalazine traverse la barrière placentaire lors d'une administration rectale.
Asacol ne doit être utilisé pendant la grossesse que lorsque le bénéfice potentiel est plus important que le risque éventuel.
Allaitement
Après administration orale de mésalazine ou de sulfasalazine, de faibles concentrations de mésalazine et des concentrations plus élevées de son métabolite acétylé ont été détectées dans le lait maternel. Des réactions d'hypersensibilité chez l'enfant telles que la diarrhée ne peuvent être exclues.
C'est pourquoi la préparation ne doit être prescrite durant l'allaitement qu'en cas de nécessité.
Si le nourrisson développe une diarrhée, l'allaitement doit être interrompu.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Aucune étude correspondante n'a été effectuée.

Effets indésirables

Les fréquences sont définies comme suit: très fréquents (≥1/10), fréquents (≥1/100, <1/10); occasionnels (≥1/1'000, <1/100); rares (≥1/10'000, <1/1'000); très rares (<1/10'000), inconnu (postmarketing).
Affection de la circulation sanguine et lymphatique
Des cas de thrombocytopénie, neutropénie et leucopénie, d'anémie aplastique avec dépression médullaire, agranulocytose ou pancytopénie ont été signalés dans la littérature récente.
Affections du système immunitaire
Les réactions allergiques indépendantes de la dose telles que l'exanthème, la fièvre, syndrome du lupus érythémateux, pancolite, réaction anaphylactique, réaction médicamenteuse avec éosinophilie et symptôme systémique (DRESS) et les bronchospasmes sont rares.
Affection du système nerveux
Rare: céphalées.
Fréquence inconnue: vertiges, neuropathie périphérique, neuropathie.
Affections cardiaques
Fréquences inconnue: réactions d'hypersensibilité telles que péricardite, myocardite, ont été observées.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Fréquence inconnue: pneumopathie interstitielle, y compris fibrose pulmonaire, alvéolite.
Affections du rein et des voies urinaires
Rare: néphrite interstitielle chronique et aigue.
Fréquence inconnue: insuffisance rénale.
Affections gastro-intestinale
Rare: nausées, vomissements, douleurs abdominales, pancréatite.
Fréquence inconnue: diarrhée, flatulence.
Affection hépatobiliaire
Fréquence inconnue: cholestase, hépatite, hépatite cholestatique, augmentation des transaminases.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Fréquence inconnue: prurit, urticaire, exanthème, photosensibilité, alopécie, irritation anale, érythème multiforme, syndrome de Stevens-Johnsons.
Affections musculo-squelettiques et systémiques
Fréquence inconnue: myalgie, arthralgie.
Affections des organes de reproduction et du sein
Fréquence inconnue: oligospermie (réversible).
Troubles généraux
Fièvre et fatigue.

Surdosage

Pour des raisons de galénique d'Asacol lavements et de pharmacocinétique de la mésalazine, seules de faibles quantités de substance active restent disponibles pour un effet systémique. Il est donc fort peu probable que des doses excessives d'Asacol provoquent des manifestations d'intoxication. De rares cas de surdosage ont été signalés (par exemple, lors d'un suicide envisagé avec des doses orales élevées de mésalazine) et n'ont pas indiqué de toxicité rénale ou hépatique.
En principe, les symptômes devraient être à peu près les mêmes que ceux de l'intoxication aux salicylates: acidose-alcalose mixte, hyperventilation, œdème pulmonaire, déshydratation par sudation et vomissements, hypoglycémie.
Il n'existe pas d'antidote spécifique. Un traitement symptomatique devra être mis en place.

Propriétés/Effets

Code ATC: A07EC02
Mécanisme d'action et pharmacodynamique
L'Asacol exerce une action anti-inflammatoire pendant les poussées aiguës survenant dans le cadre d'une colite chronique et prévient l'apparition de récidives pendant l'intervalle asymptomatique. Lorsqu'elle atteint une concentration suffisamment élevée dans l'intestin, la mésalazine (principe actif de l'Asacol) inhibe la biosynthèse des prostaglandines E2, du thromboxane B2 et des leucotriènes, substances qui se trouvent en concentrations excessivement élevées dans la muqueuse intestinale chez les patients atteints d'une affection inflammatoire chronique du gros intestin (fait confirmé par biopsie).
L'Asacol est un lavement de rétention spécialement destiné au traitement topique de la muqueuse du côlon, surtout en cas d'atteinte de la région rectosigmoïdienne et du côlon distal.

Pharmacocinétique

Absorption
Après administration orale, la mésalazine (Asacol), administrée sous forme de comprimés filmés résistant à l'action des sucs gastriques, est libérée dans la partie terminale de l'iléon et dans le côlon; administrée par voie rectale, elle est libérée dans le côlon distal et le rectum.
Seule une faible partie de la substance active est absorbée.
Environ 20% (14% à 31%) de la mésalazine administrée par voie orale sous forme de comprimés filmés (Asacol) sont absorbés et retrouvés dans les urines cumulées de 24 heures, le reste étant disponible pour une action topique puis excrété via les fèces. Après administration orale d'une dose unique de 2400 mg (=6 comprimés filmés d'Asacol 400 mg), la mésalazine met 6 heures pour atteindre un pic plasmatique de 1,3 µg/ml. Son métabolite l'acide N-acétyl-5-aminosalicylique atteint alors la concentration 2,3 µg/ml.
En cas d'application rectale de mésalazine, approximativement 15% (de 5% à 35%) de la dose administrée sont absorbés. Chez des patients recevant 1 g de mésalazine par jour par voie rectale pendant 10 jours, le steady-state mesuré pour la mésalazine est de 0,29 µg/ml; il est de 0,7 µg/ml pour son métabolite (acide N-acétyl-aminosalicylique).
Distribution
La distribution de la mésalazine dans le corps humain n'est pas entièrement caractérisée. Suite à une administration orale ou i.v. chez l'animal et orale chez l'homme, la mésalazine est éliminée principalement dans les urines. Suite à une administration rectale chez l'adulte d'une suspension de mésalazine, la substance passe du rectum dans le côlon. Des études effectuées à l'aide de la scintigraphie ont montré que les suppositoires de mésalazine sont distribués dans le rectum et en partie dans la région rectosigmoïdienne (20 cm de l'anus). Le volume de distribution apparent (Vd) de la mésalazine chez l'adulte est approximativement 0,2 l/kg.
In vitro, la liaison aux protéines plasmatiques est de 42% pour la mésalazine et de 78% pour son métabolite acétylé.
La mésalazine et l'acide N-acétyl-5-aminosalicylique passent la barrière placentaire en cas d'administration orale de mésalazine ou de sulfasalazine (un précurseur de la mésalazine); cependant les concentrations de mésalazine dans le cordon ombilical et dans le liquide amniotique sont très basses.
Il n'est pas connu si la mésalazine traverse la barrière placentaire lors d'une administration rectale.
Après administration de sulfasalazine, de faibles concentrations de mésalazine et des concentrations plus élevées de son métabolite acétylé ont été détectées dans le lait maternel.
Métabolisme
La fraction absorbée est rapidement biotransformée, dans la muqueuse intestinale et le foie, en acide acétylmétaminosalicylique (N-acétyl-5-aminosalicylique).
Elimination
Les demi-vies d'élimination (t½) de la mésalazine et de son principal métabolite l'acide N-acétyl-5-aminosalicylique sont, après administration orale ou rectale, de 0,5-1,5 heures pour la mésalazine et de 5-10 heures pour son métabolite.
Suite à une administration orale, environ 20% (14% à 31%) de la dose sont excrétés via l'urine, principalement sous forme d'acide N-acétyl-5-aminosalicylique.
Suite à l'administration rectale de mésalazine, la substance elle-même et l'acide N-acétyl-5-aminosalicylique sont éliminés principalement par les fèces. Le métabolite acétylé absorbé est rapidement éliminé par les reins et excrété dans les urines (90% en 24 heures). La fraction non absorbée qui représente la plus grande partie de la substance active est excrétée avec les selles.
La clairance rénale de la mésalazine n'est pas documentée. Suite à une administration orale de mésalazine chez des patients en bonne santé, la clairance rénale de l'acide N-acétyl-5-aminosalicylique est en moyenne de 2,8 à 4,3 ml/minute/kg et peut aller de 1 à 6,5 ml/minute/kg. La clairance rénale apparente de ce métabolite peut être diminuée chez des patients souffrant de colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn.

Données précliniques

Pas de données disponibles.

Remarques particulières

Remarques concernant le stockage
Conserver à température ambiante (15-25 °C). Garder à l'abri de la lumière.

Numéro d’autorisation

51691 (Swissmedic).

Présentation

Asacol mousse rectale 2 g: 7, B
Asacol mousse rectale 4 g: 7, B

Titulaire de l’autorisation

sanofi-aventis (suisse) sa, 1214 Vernier/GE.

Mise à jour de l’information

Mars 2018.

2018 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home